Accéder au contenu principal
Invité Afrique

Afrique du Sud: «Il y a au sein de l'ANC un lobby antimarocain très fort»

Audio 05:32
Le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, devant le Parlement européen, le 14 novembre 2018.
Le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, devant le Parlement européen, le 14 novembre 2018. REUTERS/Vincent Kessler

Il y a avait comme un air de Guerre froide, le 26 mars dernier à Pretoria, quand le président sud-africain Cyril Ramaphosa a réuni autour de lui, outre l'Algérien Ramtane Lamamra, plusieurs chefs d'Etat africains et des délégations de Cuba et du Venezuela pour défendre le Front Polisario contre le Maroc. Est-ce le signe que le Maroc a le vent en poupe dans ce dossier et que les alliés du Front Polisario veulent contre-attaquer ? Liesl Louw-Vaudran est chercheuse à l'ISS, l'Institut d'études de sécurité de Pretoria, elle répond aux questions de Christophe Boisbouvier.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.