Accéder au contenu principal
Lignes de défense

La course vers l'intelligence artificielle militaire

Audio 02:29
Vendredi 5 avril, Florence Parly a assuré que le développement de l’intelligence artificielle de défense, se fera de manière responsable, et dans le respect du droit international, excluant l’emploi de «robots tueurs».
Vendredi 5 avril, Florence Parly a assuré que le développement de l’intelligence artificielle de défense, se fera de manière responsable, et dans le respect du droit international, excluant l’emploi de «robots tueurs». AFP/Ludovic Marin

C’est un enjeu colossal pour les grandes puissances, la maîtrise de l’intelligence artificielle (IA) et les nombreuses applications militaires qui vont en découler dans les décennies à venir. Vendredi, la ministre des Armées, a prononcé un discours consacré à l’IA et la défense sur le campus de Saclay en région parisienne. Pour Florence Parly, « une compétition stratégique » vient de s’ouvrir, et cette technologie sera « indispensable pour garantir la supériorité opérationnelle de l’armée française ». La France qui assure que le développement de l’intelligence artificielle de défense, se fera de manière responsable, et dans le respect du droit international, excluant l’emploi de « robots tueurs ».

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.