Accéder au contenu principal
Grand reportage

Israël: les menaces sécuritaires dictent toujours le choix électoral

Audio 19:30
Les deux partis placés en tête dans les sondages aux élections législatives israéliennes du mardi 9 avril : le Likoud, de Benjamin Netanyahu, et le parti Bleu et blanc, de Benny Gantz. À Petah Tikva, Israël, le 7 avril, 2019.
Les deux partis placés en tête dans les sondages aux élections législatives israéliennes du mardi 9 avril : le Likoud, de Benjamin Netanyahu, et le parti Bleu et blanc, de Benny Gantz. À Petah Tikva, Israël, le 7 avril, 2019. © REUTERS/Nir Elias

Journée d’élections législatives ce mardi 9 avril 2019 en Israël. Le Premier ministre sortant, Benyamin Netanyahu, est candidat à un cinquième mandat. Ce serait le quatrième d’affilée. Mais, les résultats de cette élection sont incertains. Benyamin Netanyahu est sous le coup d’une menace de mise en examen dans trois enquêtes pour corruption. Et face à lui, la principale coalition, l’Alliance « Bleu et blanc », est dirigée par un ancien chef d’État-major. Deux autres chefs de l’armée sont présents parmi les quatre premières places de la liste. Une coalition de généraux pour tenter de vaincre celui qui reste le responsable politique israélien le plus populaire. Car, 71 ans après la création du pays, les Israéliens accordent toujours une importance fondamentale aux questions de sécurité au moment de voter. « Israël : les menaces sécuritaires dictent toujours le choix électoral », c’est un Grand reportage de Guilhem Delteil.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.