Accéder au contenu principal
Invité culture

Photographie: le Liban, la guerre, la vie sous l'œil de Yan Morvan

Audio 06:28
Khalil Amer, son épouse et sa belle-soeur Alia Chamas ont toujours habité Karamé. Presque tous les habitants du village ont déserté depuis le début de la guerre civile. Il n'y reste plus qu’une dizaine de familles.
Khalil Amer, son épouse et sa belle-soeur Alia Chamas ont toujours habité Karamé. Presque tous les habitants du village ont déserté depuis le début de la guerre civile. Il n'y reste plus qu’une dizaine de familles. Yan Morvan

Yan Morvan fait partie de ces grands photojournalistes dont les images révèlent au monde les drames dûs aux conflits dans les pays déchirés par la guerre. Le Liban est l'un de ces pays auxquels le photographe s'est attaché. Durant 4 ans, au plus fort de la guerre civile, il capte le quotidien de ceux qui tentent de survivre dans des zones dangereuses. Des photos d'enfants jouant dans un décor de carcasses de voiture, de familles posant dignement au milieu des décombres, mais aussi des images de combat. Des images pleines d'humanité qui font l'objet d'une exposition à la Galerie Folia à Paris et d'un livre intitulé Liban, aux éditions Photosynthèse.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.