Accéder au contenu principal
Reportage international

Inde: le nationalisme hindou, étendard pour la réélection de Modi

Audio 02:41
Le Premier ministre indien Narendra Modi. Sa politique hindouiste est contestée par l'opposition.
Le Premier ministre indien Narendra Modi. Sa politique hindouiste est contestée par l'opposition. REUTERS/Kim Hong-Ji/File Photo

L’Inde renouvelle la Chambre basse du Parlement à partir de ce jeudi 11 avril. Plus de 900 millions d’électeurs sont appelés aux urnes - ils voteront par phases pendant cinq semaines et les résultats seront connus le 23 mai. Depuis 5 ans, ce sont les nationalistes hindous du parti du BJP, ou « parti du peuple indien », qui détiennent la majorité absolue à la Chambre basse. Le Premier ministre Narendra Modi, aussi charismatique que controversé, a imposé des réformes économiques et sociales radicales au pays. Mais c’est surtout sa politique hindouiste qui est contestée par l’opposition, car elle a tendu à réprimer, voire à entraîner le meurtre de dizaines de musulmans. Et pendant cette campagne, le BJP a plus que jamais tenté de rallier cet électorat majoritaire hindou avec un discours extrémiste.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.