Accéder au contenu principal
Grand reportage

Venezuela: vivre à la frontière colombienne

Audio 19:30
Un camion d'aide humanitaire est déchargé, après avoir incendié lors de heurts sur le pont Francisco de Paula Santander, à la frontière colombiano-vénézuélienne, le 23 février 2019.
Un camion d'aide humanitaire est déchargé, après avoir incendié lors de heurts sur le pont Francisco de Paula Santander, à la frontière colombiano-vénézuélienne, le 23 février 2019. © REUTERS/Marco Bello

Le 23 janvier 2019, le Venezuela a fermé sa frontière de plus de 2 200 km avec la Colombie. Mais aujourd’hui, produits alimentaires, matières premières ou encore contrebande d’essence continuent à passer d’un pays à l’autre, à travers les passages clandestins. Car les échanges, légaux ou non, entre les deux pays sont vitaux pour les villes frontalières. Notamment dans l’Etat de Táchira, côté vénézuélien, qui manque de tout. Illustration dans ce petit hôtel situé à quelques centaines de mètres de la ligne de séparation entre les deux pays. « Venezuela : vivre à la frontière colombienne ». C’est un Grand reportage de Marie Normand, réalisation : Pierre Chaffanjon.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.