Accéder au contenu principal
Reportage international

Mouvements indentitaires en Autriche, le FPÖ dans la tourmente

Audio 02:31
Rassemblement d'identitaires à l'extérieur du ministère de la Justice à Vienne, le 13 avril 2019.
Rassemblement d'identitaires à l'extérieur du ministère de la Justice à Vienne, le 13 avril 2019. REUTERS/Lisi Niesner

L’attentat contre deux mosquées, qui a fait 50 morts à Christchurch en Nouvelle-Zélande en mars dernier, a des répercussions jusqu’en Autriche, où plusieurs enquêtes visent la mouvance identitaire notamment pour « soupçons de participation à une organisation terroriste ». Le leader du mouvement identitaire autrichien, Martin Sellner, a reconnu avoir reçu un don de 1 500 euros de la part de l’auteur présumé de l’attentat, Brenton Tarrant. Et c’est aujourd’hui le FPÖ, le parti d’extrême droite au pouvoir aux côtés des conservateurs, qui est au coeur de la polémique, critiqué pour ses liens avec les identitaires.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.