Accéder au contenu principal
Priorité santé

Les jeunes et la contraception

Audio 48:30
Enregistrement de l'émission à l'INJS de Marcory à Abidjan en Côte d'Ivoire (avril 2019)
Enregistrement de l'émission à l'INJS de Marcory à Abidjan en Côte d'Ivoire (avril 2019) RFI / Assétou Samaké

S’engager dans une relation amoureuse, lorsque l’on ne désire pas fonder de famille, nécessite un accès à la contraception, de disposer de produits ou de méthodes pour empêcher la conception. Mais aujourd’hui, d’après l’OMS, 225 millions de femmes n’ont pas accès à cette contraception dans les pays en développement, en dépit de leur souhait de retarder ou d’empêcher une grossesse.Conséquence : près de 16 millions de jeunes filles, âgées de 15 à 19 ans, mettent au monde des enfants chaque année. Quelle contraception aujourd’hui pour les jeunes en Côte d’Ivoire ? Quel frein ou blocage à l’accès aux méthodes et produits contraceptifs ? Est-ce qu’il faut encore se cacher pour se protéger d’une grossesse ? Qu’en pensent les aînés ?

Publicité

Emission enregistrée à Abidjan en Côte d'Ivoire

  • Dr Germaine Mocket, gynécologue obstétricienne, spécialiste des IST. Consulte dans un centre de santé urbain à base communautaire de la Riviéra Palmeraie, dans le quartier de Cocody
  • Euphrasie Coulibaly, présidente de l’Association réseau des jeunes ambassadeurs pour la planification en Côte d'Ivoire
  • Dr Gotianwa Sanogo, adjointe au chef de service prévention et programmation au Programme national santé scolaire et universitaire des adolescents et des jeunes. Médecin chirurgien-dentiste en santé publique.

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.