Accéder au contenu principal
Géopolitique, le débat

Le monde et la violence éducative ordinaire

Audio 49:00
Les châtiments corporels tels que la fessée devrait être clairement interdits par le droit français juge le Conseil de l'Europe.
Les châtiments corporels tels que la fessée devrait être clairement interdits par le droit français juge le Conseil de l'Europe. © AFP/LOIC VENANCE

Le 30 avril est la Journée mondiale de la non-violence éducative. La violence éducative est un phénomène massif qui n’épargne aucun continent… alors que ses effets peuvent être dévastateurs. Selon l’UNICEF, quelque 85% des enfants âgés de 2 à 14 ans dans le monde, sont soumis à des châtiments corporels et/ou des agressions psychologiques. Autrement dit, au cours de l’histoire humaine, ce sont entre 80 et 90% des hommes et des femmes qui ont subi de violentes punitions corporelles de leur petite enfance à leur majorité. Et si la violence que connaît notre monde trouvait aussi ses origines dans la violence éducative ordinaire ?

Publicité

Invités :

- Olivier Maurel, co-fondateur de l’Observatoire de la violence éducative ordinaire. « Oui la nature humaine est bonne ! Comment la violence éducative la pervertit depuis des millénaires » et « La violence éducative, un trou noir dans les sciences humaines », éd. l’Instant Présent
- Karin Florman, membre de l’association STOPVEO. Spécialiste des droits de l’enfant
- Gilles Lazimi, médecin généraliste du Centre municipal de santé de Romainville, chargé d’enseignement à l’Université Paris VI, Pierre et Marie Curie. Coordinateur de la campagne d’information de Stop Veo.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.