Accéder au contenu principal
7 milliards de voisins

Grandir avec un frère ou une sœur handicapé(e)

Audio 48:30
Des enfants autistes pris en charge par des éducatrices à Paris.
Des enfants autistes pris en charge par des éducatrices à Paris. © AFP/PHOTO FRANCK FIFE

Quand le handicap s’immisce dans la fratrie, pas toujours facile pour les enfants de ne pas se sentir délaissés au profit de l’enfant handicapé. Impression que les parents leur consacrent moins de temps, sentiment d’injustice, avoir un frère ou une sœur handicapé(e) peut être compliqué à vivre pour un enfant. A l’école, le regard des autres peut vite devenir pesant pour la fratrie. Comment gérer cette situation pour les parents ? Comment éviter de trop responsabiliser les autres frères et sœurs ?

Publicité

Avec :

- Margaux Bonhomme, réalisatrice du film Marche ou crève : quand le handicap s’immisce dans la fratrie

- Anne-Laure Poujol, psychologue clinicienne, auteure de la thèse Liens fraternels et processus de construction des liens extrafamiliaux : le point de vue subjectif de jeunes adultes qui ont une déficience intellectuelle

- Hélène Davtian, psychologue, présidente de l’Association les funambules qui accompagne les proches des personnes atteintes de maladie psychique

- Elizabeth Tchoungui, journaliste, maman d’un enfant autiste, auteur de Le jour où tu es né une seconde fois (Flammarion).

Et un témoignage recueilli par Justine Rodier.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.