Accéder au contenu principal
La vie ici

La dépigmentation toujours en vogue en Afrique

Audio 01:57
Une jeune femme, membre de l'Association Ewa Ethnik entretient des collégiens sur les méfaits de la dépigmentation au CEG Ouando à Porto-Novo (Bénin)..
Une jeune femme, membre de l'Association Ewa Ethnik entretient des collégiens sur les méfaits de la dépigmentation au CEG Ouando à Porto-Novo (Bénin).. facebook.com/EwaEthniK

On l’appelle « khessal » au Sénégal, « décapage » au Cameroun, « bojou » au Bénin. La dépigmentation volontaire, qui consiste à utiliser des produits pour avoir une peau plus blanche, est aujourd’hui encore d’actualité, sur le continent. Certains pays, comme la Côte d’Ivoire, ont pourtant adopté des lois pour l’interdire, mais cette pratique persiste. Des professionnels de la beauté se mobilisent, pour faire avancer les choses, en choisissant de ne plus recruter de femmes à la peau blanchie. La Vie ici, avec Aminata Thior, fondatrice du média dédié à la beauté Setalmaa.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.