Accéder au contenu principal
Priorité santé

Enfants en danger: une prise en charge novatrice au CHU de Nantes

Audio 48:30
Le CHU de Nantes est l’un des premiers hôpitaux français à s’être doté, en 2000, d’une unité d’accueil spéciale pour les enfants victimes de violences.
Le CHU de Nantes est l’un des premiers hôpitaux français à s’être doté, en 2000, d’une unité d’accueil spéciale pour les enfants victimes de violences. © RFI/Charlie Dupiot

Le CHU de Nantes est l’un des premiers hôpitaux français à s’être doté, en 2000, d’une unité d’accueil spéciale pour ces enfants. Sa vocation : dépister au plus tôt les violences, lors de leur passage à l’hôpital pour une fracture par exemple, mais aussi accueillir, dans une salle dédiée, policiers et gendarmes venus entendre les enfants victimes, afin de leur éviter de se rendre dans un commissariat.

Publicité

Comment mieux repérer les signes de violences physiques et sexuelles sur des victimes mineures, perpétrées dans 80% des cas par un membre du cercle familial ?

Médecins scolaires, médecins de famille, policiers... Quel rôle pour chaque maillon de la chaîne, impliqué dans la protection de ces enfants ?

Reportage au sein de l’Unité d’accueil des enfants en danger du CHU de Nantes, pour donner la parole aux médecins, puéricultrice, gendarmes, parents et enfants victimes (qui témoignent anonymement).

Un reportage de Charlie Dupiot.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.