Accéder au contenu principal
Invité France

Un député «incognito» aux urgences: «On laisse tomber l'hôpital public»

Audio 06:34
Devant les urgences du CHRU de Lille (photo d'illustration).
Devant les urgences du CHRU de Lille (photo d'illustration). AFP PHOTO PHILIPPE HUGUEN

En France, après plus de trois mois de grève, la situation aux urgences perdure. Une nouvelle journée de mobilisation des urgentistes a d'ailleurs lieu ce mardi. L'objectif des personnels soignants est de maintenir la pression sur le gouvernement pour débloquer plus de moyens. Alain Bruneel, député PCF du Nord, témoigne après s'être inflitré plusieurs heures dans le service des urgences de l'hôpital de Douai.

Publicité

« Je veux témoigner du cri d’alerte et de la souffrance qui est exprimée. Pourtant on a les moyens financiers de faire autrement, mais c’est un choix politique que le gouvernement ne fait pas. »

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.