Accéder au contenu principal
Invité de la mi-journée

Accord au Soudan: «Il s’agit pour la junte de gagner du temps»

Audio 05:49
Le lieutenant général Mohamed Hamdan Dagalo, du Conseil militaire, arrive à un meeting au village d'Aprag, le 22 juin 2019.
Le lieutenant général Mohamed Hamdan Dagalo, du Conseil militaire, arrive à un meeting au village d'Aprag, le 22 juin 2019. REUTERS/Umit Bektas

Plus de deux mois après la chute du président Omar el-Béchir, le Conseil militaire de transition et l'opposition ont annoncé avoir trouvé un accord sur un partage du pouvoir en attendant des élections nationales. L'analyse de Marc Goutalier, politologue et consultant à l’Observatoire des pays arabes (OPA), auteur de Quand le printemps brouille les cartes - Une histoire stratégique des frontières arabes, aux éditions Le Félin.

Publicité

« C’est la victoire d’un certain pragmatisme. Il y avait des deux côtés la volonté d’éviter que les choses ne dégénèrent en guerre civile. [...] La réalité, c’est que c’est la junte qui a la main, donc c’est à elle de montrer sa bonne foi à l’opposition. »

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.