Accéder au contenu principal
Géopolitique, le débat

Obsolète, l'Otan?

Audio 49:00
Le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg (C), prend la parole lors d'une réception célébrant le 70e anniversaire de l'OTAN à l'auditorium Andrew W. Mellon, à Washington, le 3 avril 2019.
Le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg (C), prend la parole lors d'une réception célébrant le 70e anniversaire de l'OTAN à l'auditorium Andrew W. Mellon, à Washington, le 3 avril 2019. © AFP/MANDEL NGAN

L'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord fête, cette année, ses 70 ans. Elle est la plus vieille alliance militaire du monde et continue de grandir. Bientôt 30 membres -avec l'accession de la Macédoine du Nord prévue à l'automne 2019- pour une population de 930 millions de personnes, près de la moitié du produit intérieur brut mondial et 55% des dépenses militaires planétaires. Si elle semble toujours forte, l'Alliance n'en est pas moins secouée et démunie. Les conditions de la relation transatlantique ont changé, pour la première fois de son histoire, l'Alliance doit faire face à l'absence de leadership fort de la part des États-Unis. La montée en puissance de la Chine la contraint à se réinventer. Et ce, alors que la Russie occupe déjà beaucoup de son temps et de ses actions. État des lieux et regard sur les défis.(Rediffusion du 20 avril 2019)

Publicité

Invités :
- Le Général Jean-Paul Palomeros, ancien chef d'état-major de l'Armée de l'air française et commandant allié Transformation au sein de l'Otan
- Guillaume Lasconjarias, historien militaire affilié à l'Institut de Recherches sur les environnements complexes. Ancien chercheur au Collège de Défense de l'Otan
- Jean-Pierre Maulny, directeur adjoint de l'Iris.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.