Accéder au contenu principal
Invité culture

Yann Arthus-Bertrand: «Ce système a un prix, la destruction de la vie sur Terre»

Audio 04:33
Le photographe Yann Arthus-Bertrand y tient: tous ses projets sont «compensés carbone», grâce à des opérations de reforestation ou l’investissement dans des énergies renouvelables.
Le photographe Yann Arthus-Bertrand y tient: tous ses projets sont «compensés carbone», grâce à des opérations de reforestation ou l’investissement dans des énergies renouvelables. RFI / Sébastien Jédor

Ses photos aériennes et son livre, La Terre vue du ciel, vendu à plus de quatre millions d’exemplaires, ont marqué une prise de conscience de la fragilité de la planète, pour toute une génération. Le photographe Yann Arthus-Bertrand expose 250 photos représentant 40 ans de carrière, à la Grande Arche de La Défense, près de Paris, sous le titre « Legacy, l’héritage que nous laissons à nos enfants ». Et de ce point de vue, Yann Arthus-Bertrand, qui est aussi président de la fondation écologiste Good Planet, n’est pas très optimiste. Pour lui, la « civilisation de la croissance » a permis d’énormes progrès (recul de la mortalité, de la faim, avancées de la démocratie, etc.) mais aujourd’hui « ce système semble impossible à arrêter et cela se fait au prix de la destruction de la vie sur Terre ».

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.