Accéder au contenu principal
Bonjour l'Europe

République tchèque: Prague Pride, une semaine de fête pour les droits des LGBT+

Audio 02:59
Une nouvelle grande affluence est attendue à la marche des fiertés de cette année à Prague. En 2018, 40 000 personnes avaient participé à l'événement (image d'illustration).
Une nouvelle grande affluence est attendue à la marche des fiertés de cette année à Prague. En 2018, 40 000 personnes avaient participé à l'événement (image d'illustration). AFP Photos/Michal Cizek

Ce lundi 5 août, le festival Prague Pride commence dans la capitale tchèque. Il est devenu en moins de dix ans un rendez-vous important de la vie culturelle pragoise. Le moment important sera ce samedi 10 août avec la marche des fiertés et des dizaines de milliers de participants attendus pour soutenir les droits des minorités sexuelles.

Publicité

Prague Pride en est à sa 9e édition seulement et ce festival a pris une ampleur relativement importante avec l’année dernière pas loin de 100 000 participants présents à toutes les manifestations organisées, des débats, des expositions, des ateliers, des concerts, des projections et bien sûr le défilé, la marche des fiertés, qui a réuni à elle seule 40 000 personnes en 2018.

Cette année, les organisateurs tiennent à marquer le 50e anniversaire des émeutes de Stonewall aux États-Unis, un moment fondateur dans l’histoire des revendications pour les droits des minorités sexuelles LGBT+.

Un pays plus tolérant que ces voisins

A priori, l’atmosphère devrait être bon enfant, comme pour les éditions précédentes. Il y a toujours quelques contre-manifestants qui viennent avec ces pancartes pour soutenir la famille traditionnelle, mais rien de comparable ici à l’homophobie et à la brutalité en vogue dans certains autres pays de la région.

►À lire aussi : Accents d'Europe - Mariage, PMA : quels droits pour les homosexuels en Europe ?

La République tchèque est un pays relativement tolérant où l’emprise de la religion est beaucoup moins importante qu’en Pologne et en Slovaquie voisines, notamment. Il y a aussi du soutien au niveau politique, avec cette semaine la mairie de Prague qui va hisser le drapeau arc-en-ciel sur l’hôtel de ville, un geste symbolique que les organisateurs espéraient depuis longtemps.

Le mariage homosexuel ne passe toujours pas

Les activistes LGBT+ se voulaient pourtant optimistes, avec le dépôt d’une proposition de loi qui émanait du parti libéral au pouvoir. Après un premier débat au parlement, le processus législatif a pourtant été freiné des derniers mois, en grande partie du fait de plusieurs partis conservateurs ouvertement hostiles au mariage pour tous.

En Autriche voisine, c’est le juge constitutionnel qui a fini par légaliser cette année le mariage homosexuel. La République tchèque était pressentie pour devenir le premier ancien pays communiste à l’adopter, mais cela devrait finalement prendre plus de temps que prévu – ce sera en tout cas évidemment l’une des revendications samedi prochain pendant la marche des fiertés à Prague.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.