Accéder au contenu principal
Reportage international

Irak: crise de l'eau à Bassorah

Audio 02:42
La province irakienne de Bassora risque de connaître un nouvel épisode de forte pollution de l'eau comme en 2018.
La province irakienne de Bassora risque de connaître un nouvel épisode de forte pollution de l'eau comme en 2018. AFP/Haidar Mohammed Ali

Il y a trente ans, on la surnommait « la Venise du Moyen-Orient ». Les touristes y venaient pour se balader le long de ses canaux, où coulait encore une eau claire et abondante. Mais depuis, la sécheresse, les guerres et la mauvaise gestion des gouvernements successifs en Irak ont eu raison de cette ville et de ses réserves en eau. L’année dernière, une grave crise hydrique a touché la région. Un an après, les habitants et les organisations internationales craignent un nouveau drame sanitaire et dénoncent l’inaction des autorités. Reportage à Bassorah dans l’extrême sud de l’Irak, Lucille Wasserman.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.