Accéder au contenu principal
Invité culture

La photographe Evangélia Kranioti aux Rencontres d'Arles

Audio 07:12
Cette photo d'Evangélia Kranioti, intitulée «Eu sou obscura para mim mesma», est extraite de la série «Obscuro Barroco».
Cette photo d'Evangélia Kranioti, intitulée «Eu sou obscura para mim mesma», est extraite de la série «Obscuro Barroco». ©Evangélia Kranioti

Les Rencontres de la Photographie d’Arles fêtent leur 50e anniversaire cet été. Parmi les 50 expositions au programme, celle de l’artiste grecque Evangélia Kranioti nous emmène à travers quatre lieux différents à la rencontre de populations en marge. Prostituées latino-américaines qui nouent des amours passagères avec des marins grecs, le milieu transgenre au Brésil, les domestiques étrangères au Liban ou encore les habitants des nécropoles au Caire qui cohabitent avec les morts. Un monde en marge, mais des images où la vie s’impose avec puissance. « Les Vivants, les morts et ceux qui sont en mer », c’est le titre de l’exposition d’Evangélia Kranioti à la Chapelle St-Martin du Méjan à Arles dans le cadre des Rencontres de la photographie jusqu’au 22 septembre.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.