Accéder au contenu principal
Invité de la mi-journée

Hong Kong : «Le retrait du texte controversé n’est qu’une des exigences des manifestants»

Audio 06:59
La cheffe de l'exécutif hongkongais, Carrie Lam, lors de sa conférence de presse du 20 août 2019.
La cheffe de l'exécutif hongkongais, Carrie Lam, lors de sa conférence de presse du 20 août 2019. REUTERS/Ann Wang

La cheffe de l'exécutif hongkongais s'apprête à faire une concession majeure aux manifestants pro-démocratie en retirant son projet de loi controversé qui visait à autoriser les extraditions vers la Chine continentale. Ce texte est à l'origine de la crise politique qui secoue l'ex-colonie britannique depuis trois mois. L’analyse de Philippe Le Corre, chercheur à la Harvard Kennedy School, spécialiste de la Chine et de Hong Kong.

Publicité

« Joshua Wong, qui est un des leaders du "mouvement des parapluies" de 2014, et qui est indirectement l’un des leaders de ce mouvement, continue de redire les exigences [des manifestants] : la fin des arrestations, qu’on cesse d’appeler les manifestants des "terroristes", une commission indépendante sur ce qu’a fait la police et des élections libres. »

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.