Accéder au contenu principal
Accents d'Europe

Rémunération, reconnaissance: comment réenchanter le métier de prof?

Audio 19:30
Pixabay/CC0/Giovannacco

Les élèves français ont repris le chemin de l'école, retrouvé leurs professeurs. Des enseignants toujours motivés, mais qui s'estiment déconsidérés, mal payés.Alors quand le ministère français de l'Éducation annonce qu'il va augmenter de 300 euros par an la rémunération des enseignants, beaucoup soulignent que le compte n'y est pas. Surtout si l'on compare avec d'autres pays européens comme l'Allemagne, où un professeur débutant démarre sa carrière en gagnant plus du double d'un Français. Depuis Berlin, le reportage de Julien Mechaussie.

Publicité

En Pologne, les profs gagnent autour de 700 euros par mois, très en dessous du salaire moyen. Résultat, ils se sont mis en grève illimitée au printemps 2019 pour être mieux payés. Ils ont finalement obtenu une augmentation de 10% quand ils réclamaient trois fois plus. Frustrés, des milliers de professeurs ont depuis démissionné des écoles publiques, laissant beaucoup de postes vacants. Reportage de Thomas Giraudeau à Varsovie.

En Espagne, c'est une rentrée difficile qui attend les professeurs : manque de reconnaissance, manque de moyens, classes surchargées. Les explications de Diane Cambon.

En Roumanie, les enseignants ont été augmentés pour la rentrée, mais cela ne cache pas les profondes difficultés du système éducatif. Benjamin Ribout.

Cela fait maintenant un peu plus d'un an que le Règlement Général sur la Protection des Données personnelles (RGPD) est entré en vigueur. Une législation européenne protectrice, souvent citée en exemple. Si de plus en plus de citoyens veulent mieux protéger leur vie privée, comment les entreprises, elles, mettent-elles en œuvre ce réglement ? On fait le point en Belgique avec nos confrères et consœurs de la RTBF. Un reportage d'Alice Debatis.

Des nouvelles du Brexit : le Parlement britannique est maintenant suspendu pour 5 semaines, après de nouveaux votes négatifs pour le Premier ministre. De nouveaux revers pour Boris Johnson et son conseiller spécial Dominic Cummings, considéré comme l’architecte de sa stratégie d’un Brexit quoi qu'il en coûte.
Dominic Cummings l'homme de l'ombre, un portrait signé Eliott Brachet.

 

 

 

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.