Accéder au contenu principal
Invité de la mi-journée

Présidentielle en Tunisie: «les sujets économiques et de société ont dominé la campagne»

Audio 07:51
Le favori de l'élection présidentielle tunisienne serait le magnat controversé des médias Nabil Karoui, qui est en prison depuis le 23 août 2019.
Le favori de l'élection présidentielle tunisienne serait le magnat controversé des médias Nabil Karoui, qui est en prison depuis le 23 août 2019. REUTERS/Zoubeir Souissi

Suite à la mort du président Béji Caid Essebsi, la présidentielle tunisienne a été avancée au dimanche 15 septembre. Sept millions de Tunisiens sont appelés à voter pour la deuxième élection présidentielle libre de leur histoire. 26 candidats briguent le poste de chef de l'Etat, dont deux femmes. Mais l'arrestation de l'un des favoris du scrutin fait craindre un retour à un régime autoritaire. Les enjeux de cette élection avec Pierre Vermeren, professeur d’histoire du Maghreb contemporain à l’université Paris-I Panthéon-Sorbonne et auteur de plusieurs ouvrages sur le Maghreb.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.