Accéder au contenu principal
Décryptage

Coup dur pour Boris Johnson: la Cour suprême juge illégale la suspension du Parlement

Audio 19:30
Le Premier ministre britannique Boris Johnson, après une rencontre avec son homologue irlandais Leo Varadkar, à Dublin le 9 septembre 2019.
Le Premier ministre britannique Boris Johnson, après une rencontre avec son homologue irlandais Leo Varadkar, à Dublin le 9 septembre 2019. REUTERS/Phil Noble

Un revers de plus, et pas des moindres, pour Boris Johnson : la Cour suprême du Royaume-Uni a jugé illégale sa décision de suspendre le Parlement. Le Premier ministre avait imposé cinq semaines de pause aux députés. Avec une reprise prévue le 14 octobre 2019, soit deux semaines avant la date limite pour le Brexit. Décision illégale, nulle et non avenue, pour la Cour suprême. De quoi fragiliser encore davantage Boris Johnson, qui n’a déjà plus de majorité, qui a vu plusieurs ministres lui tourner le dos et qui, en principe, va devoir renégocier avec l’Union européenne ce qu’il voulait éviter. Quelles peuvent être les conséquences de cette décision historique de la Cour suprême britannique ?

Publicité

Avec :
-
Anissa El Jabri, journaliste au service international de RFI.
- Aurélien Antoine, professeur de droit public à l’Université Jean Monnet de Saint-Etienne et fondateur de l’Observatoire du Brexit, spécialiste du droit constitutionnel britannique.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.