Accéder au contenu principal
C'est pas du vent

Financer la recherche scientifique pour optimiser l'action humanitaire

Audio 48:30
© Getty images/Monty Rakusen

Selon le World Disasters Report 2018, publié par la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, 3 751 catastrophes naturelles ont été enregistrées dans le monde ces 10 dernières années, dont 84 % étaient des aléas liés aux conditions météorologiques. Face à cette augmentation des catastrophes naturelles, la Fondation Croix Rouge mobilise la communauté scientifique à proximité des populations en souffrance, au Nord comme au Sud, pour apporter des réponses concrètes et durables. Dans cette optique, elle finance des chercheurs francophones indépendants, en priorité issus des terrains d’intervention, par l’attribution de bourses postdoctorales.

Publicité

Invités :
- Georges Djohy, ingénieur agronome et anthropologue, affilié au Département d’Economie et Sociologie Rurales (ESR) de la Faculté d’Agronomie de l’Université de Parakou, au Bénin
- Mariama Nouhou Koutcha, docteure et enseignante en agro-climatologie et agronomie générale à la Faculté d’agronomie de l’Université islamique de Say, au Niger
- Sandrine Revet, docteure en Anthropologie, directrice de recherche au CERI, Sciences-Po Paris et auteur de Les coulisses du monde des catastrophes naturelles, édité par la Maison des sciences de l’homme
- Vincent Léger, chargé de recherche à la Fondation de la Croix-Rouge française
- Binh Nguyen, référente technique Réduction des risques de catastrophes et Adaptation aux changements climatiques, Croix-Rouge française
- Bénédicte Renaud-Boulesteix, conseillère auprès du directeur général de la Croix-Rouge française en charge de la stratégie de réduction des risques de catastrophes.

 

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.