Accéder au contenu principal
En sol majeur

Bouchra Ouizguen, chorégraphe marocaine qui fait danser le peuple du quotidien

Audio 48:30
Bouchra Ouizguen.
Bouchra Ouizguen. © Yasmine Chouaki

Ici Rabat (au Maroc), pour la suite de notre week-end En Sol Majeur dans le royaume chérifien. Si vous étiez derrière votre poste hier, vous le savez chouïa, après Dakar, Berlin ou Venise, c’est Rabat qui organise sa 1ère Biennale d’art contemporain. Sur volonté royale et à l’initiative de la Fondation nationale des musées. Et avec au cœur de cette 1ère Biennale une question presque poétique posée par son commissaire Abdelkader Damani que nous recevions hier : comment réécrire le monde ? Question confiée exclusivement à des artistes femmes (et oui: l’inégalité dans l’art est sur le qanoun/feu si vous préférez) et c’est notre chance à nous. Puisque pendant presque 50 mn, nous allons découvrir l’univers de Bouchra Ouizguen, danseuse et chorégraphe marocaine qui s’appuie sur le réel pour offrir des spectacles impossibles à nommer. Artiste, dont le cœur balance entre Marrakech ville ouverte sur le monde et Ouarzazate aux portes du désert. Artiste qui crée ses chorégraphies en s’appuyant sur le peuple du quotidien, le peuple de l’ombre.

Publicité

Les choix musicaux de Bouchra Ouizguen

AissawaMeknes 1

Maalem Hamid El Kasri Lmima

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.