Accéder au contenu principal
Lignes de défense

La Centrafrique au cœur du «soft power» russe en Afrique

Audio 02:34
Des consultants militaires russes ont mis en place une formation pour les Forces armées centrafricaines et les forces de sécurité intérieure après avoir livré des armes au pays. À Berengo le 4 août 2018.
Des consultants militaires russes ont mis en place une formation pour les Forces armées centrafricaines et les forces de sécurité intérieure après avoir livré des armes au pays. À Berengo le 4 août 2018. AFP/Florent Vergnes

Cet été, le président Emmanuel Macron, aux côtés de Vladimir Poutine, a plaidé pour un rapprochement entre l'Union européenne et la Russie. Le 9 septembre dernier, Jean-Yves Le Drian, ministre des Affaires étrangères, et Florence Parly, ministre des Armées, étaient donc à Moscou pour y rencontrer leurs homologues russes. Un 2+2, dont le maitre mot fut « la confiance ». Pour la ministre des Armées Florence Parly, l’Afrique est un bon laboratoire de ce que la France et la Russie peuvent faire ensemble. Pour l’État-major français, le sujet crucial est la République centrafricaine, pays qui cristallise les récentes tensions entre Russes et Français sur le continent africain.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.