Accéder au contenu principal
Reportage international

Turquie: les cimetières des combattants kurdes, une mémoire qui dérange

Audio 02:31
Dans le cimetière de Suruç, les tombes des combattants kurdes de Kobané ont été détruites ou anonymisées.
Dans le cimetière de Suruç, les tombes des combattants kurdes de Kobané ont été détruites ou anonymisées. © Matthieu Mondoloni

Voilà une semaine que la Turquie a lancé son offensive dans le nord-est de la Syrie. Face à elles, les troupes du régime de Bachar el-Assad sont entrées, mercredi 16 octobre, dans la ville de Kobané avec l'accord des forces kurdes. Kobané, ville symbole de la résistance kurde au groupe État islamique. De nombreux combattants y sont morts dans la bataille il y a quatre ans. Certains ont été enterrés dans un petit cimetière du côté turc de la frontière. Un lieu de mémoire que certains voudraient voir disparaître.

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.