Accéder au contenu principal
Grand reportage

«Le Nord n'est pas la poubelle de Moscou»

Audio 19:30
Le camp des militants de Shies qui s'opposent depuis l'été 2018 à l'implantation d'une décharge dans la région d'Arkhangelsk, en Russie.
Le camp des militants de Shies qui s'opposent depuis l'été 2018 à l'implantation d'une décharge dans la région d'Arkhangelsk, en Russie. © RFI/ Paul Gogo

« Moscou est un État à part, tous nos impôts partent là-bas. Ici on a la forêt, le pétrole, le gaz, on a beaucoup de richesses mais tout l'argent qu'on gagne part à Moscou.  Notre argent va à Moscou, et eux en échange, ils nous donnent leurs poubelles. »

Publicité

La crise des déchets ne cesse de prendre de l'ampleur à l'échelle de la planète. Mais en Russie, la situation devient intenable. Notamment dans la région de Moscou, où les décharges à ciel ouvert se multiplient. Pour éviter la saturation, les autorités ont donc décidé d'ouvrir une nouvelle décharge, mais à 1 000 kilomètres au nord de la capitale russe. Le projet suscite la colère des habitants de la région qui ont décidé de se mobiliser, du jamais vu dans le pays.

« Le Nord n'est pas la poubelle de Moscou », un Grand reportage de Daniel Vallot.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.