Accéder au contenu principal
Bonjour l'Europe

Ukraine: ces saltimbanques qui mettent la main sur l'État

Audio 03:11
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky arrive pour assister à une réunion avec les nouveaux membres du gouvernement et le nouveau président du Parlement, à Kiev, le 2 septembre 2019
Le président ukrainien Volodymyr Zelensky arrive pour assister à une réunion avec les nouveaux membres du gouvernement et le nouveau président du Parlement, à Kiev, le 2 septembre 2019 Sergei SUPINSKY / AFP

Humour et politique. En Ukraine, le président en exercice Volodymyr Zelensky est un drôle d’animal : humoriste de profession, il a fait sa carrière sur scène, à la télévision. Cette popularité, il l’a transformée en crédit politique, se faisant élire en avril dernier avec 73% des suffrages. Mais pour la première fois, sa double casquette de chef d’État et d’amuseur public commence à poser problème.

Publicité

De notre correspondant à Kiev,

Zelensky n’a pas coupé les ponts avec sa troupe de comédie historique, le Kvartal 95, au cœur d’un scandale politique. Il semble que les camarades de gaudriole de du président soient de nouveau sur le devant de la scène.

Pourtant, depuis sa victoire, Volodymyr Zelensky a officiellement passé la main et a donné les clés de sa puissante société de production à ses associés. Mais ce week-end, le « Quartier du Soir », la très populaire émission de variétés autrefois présentée par Zelensky, a diffusé un sketch d’un goût très douteux.

On y voit un humoriste célèbre, un proche de Zelensky, chanter avec un chœur traditionnel ukrainien, et tourner en dérision les mésaventures de Valeria Gontareva, la patronne de la Banque nationale ukrainienne.

Valeria Gontareva, une réformiste respectée, a piloté en 2016 la nationalisation de Privat Bank, la plus grande banque ukrainienne, qui appartenait à Ihor Kolomoisky, l’oligarque qui a soutenu l’ascension de Zelensky.

Aujourd’hui, Valeria Gontareva est réfugiée à Londres. Cet été, elle a été renversée par une voiture et envoyée à l’hôpital. À Kiev, sa maison a été brulée dans un incendie criminel, et les soupçons se portent sur l’entourage de Ihor Kolomoisky, considéré comme le boss de Zelensky.

Du coup, dimanche, quand les grosses têtes de Zelensky ont détourné un chant populaire, pour mettre en boîte Gontareva, et faire rire sur des actes criminels, ça a jeté un certain froid.

Il semble que Zelensky ait décidé de mettre le pied à l’étrier en politique à certains de ses associés humoristes

Lundi, on a appris la nomination au gouvernement du dénommé Sergiy Syvokho, un « producteur créatif » du Kvartal 95, la bande de Zelensky. Disons que sa spécialité, c’est les blagues en-dessous de la ceinture. Sergiy Sivokho a été nommé au Conseil national de sécurité et de défense de l’Ukraine !

Ce n’est pas une blague, il est chargé de donner son expertise sur la réintégration du Donbass. Si un tel scénario se déroulait en France, ce serait un peu comme si Jean-Marie Bigard devenait conseiller du ministre de la Défense.

Est-ce que la popularité de Volodymr Zelensky en prend un coup ?

Pas encore, mais il va devoir faire attention. Ces derniers jours, la cote de popularité du chef de l'État est passée de 73% à 66%, ce qui est encore très confortable. Mais Zelensky va devoir apprendre à faire des choix.

Exemple : ces derniers jours, une actrice très connue, de la troupe de Zelensky, a révélé dans une interview que le président ne s’était pas débranché des chats sur lesquels sa centaine de scénaristes discute des sketches des émissions du Kvartal 95, et que c’est le président lui-même, qui relie tous les scripts, et donne son aval aux blagues, qui sont diffusées dans les émissions.

On va le rappeler, l’Ukraine est un pays en guerre, où des gens meurent presque tous les jours dans le Donbass, et si la situation venait à se dégrader, l’opinion qui demandera peut-être de se concentrer sur l’essentiel.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.