Accéder au contenu principal
Accents d'Europe

Le nouveau marché légal du cannabis

Audio 19:30
Plants de cannabis utilisés à des fins médicales à l'Université de Rangsit, dans la province de Pathum Thani, au nord de Bangkok.
Plants de cannabis utilisés à des fins médicales à l'Université de Rangsit, dans la province de Pathum Thani, au nord de Bangkok. © Getty Images

Coup d’envoi l’été prochain (2020) en France du cannabis thérapeutique pour une période de deux ans. Pour soulager les patients avec des douleurs chroniques. Ainsi, en a décidé l’Assemblée nationale. En Europe, 21 pays sur 28 l’autorisent déjà.

Publicité

Cannabis therapy
En Suisse, la prescription du cannabis à des fins médicales est autorisé depuis 2011. À Genève, une maison de retraite a d’ailleurs décidé d’utiliser les vertus apaisantes de la plante, sans ses effets psychotropes. Et les résultats sur quelques résidents triés sur le volet sont très encourageants. C’est le reportage de Jérémie Lanche.

L’or vert des Balkans
Et pour offrir ce cannabis thérapeutique, il faut bien le produire. Dans les Balkans en Macédoine du Nord, c’est la ruée vers l’or vert ! Le gouvernement fait tout pour favoriser la culture, et l’exportation du produit. Le milliardaire américain du cannabis, Mike Straumietis est même venu à Skopje pour donner des conseils. Mais, le marché n’est pas encore fluide, les stocks s’accumulent et avec eux les risques de contrebande et de corruption. C’est le reportage à Skopje de Simon Rico.

Cannabis made in Netherlands
Et aux Pays-Bas, c’est la légalisation de la production de cannabis qui est dans les cartons du gouvernement de centre droit Mark Rutte. Une manière de couper l’herbe sous le pied des trafiquants et des réseaux criminels. Une première expérience doit débuter dans plusieurs villes du pays, qui commercialiseront donc un cannabis produit sous le contrôle de l’État. Les explications d’Antoine Mouteau.

En un mot : Brexit
Et pour notre chronique « En un mot », nous avons choisi un mot dont on a beaucoup entendu parler, ces trois dernières années. Et ce n’est pas fini. Il s’agit du Brexit, donc littéralement, une contraction entre Britain et Exit, sortie... Mais, ne vous fiez pas à l’apparente simplicité de ce mot, qui mérite quelques explications. C’est la chronique signée Marie Billon à Londres.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.