Accéder au contenu principal
Invité de la mi-journée

Macron à Shanghai: «L’idée est de montrer que l’Europe n’est pas divisée face à la Chine»

Audio 06:50
Le président chinois Xi Jinping et Emmanuel Macron à la Foire aux importations à Shanghai, le 5 novembre 2019.
Le président chinois Xi Jinping et Emmanuel Macron à la Foire aux importations à Shanghai, le 5 novembre 2019. REUTERS/Aly Song

Au deuxième jour de sa visite en Chine, Emmanuel Macron a appelé ce mardi le président Xi Jinping à « consolider » l'ouverture de son immense marché aux entreprises étrangères et à coopérer avec l'Europe pour lutter contre les tentations unilatérales, sur fond de tensions commerciales croissantes. En direct de Shanghai, l’analyse de l’invité de la mi-journée de RFI Jean-François Di Meglio, président de l'institut de recherche Asia Centre et de la publication Asia Trends.

Publicité

« Il faut voir aussi qu’Emmanuel Macron se place - et est reconnu aussi par les leaders chinois - comme une sorte de « premier de cordée », pour rependre son expression, puisqu’Angela Merkel [la chancelière allemande, ndlr] est en fin de mandat et qu’il y a peu de dirigeants européens qui aient une stabilité électorale pour les deux ans à venir du type de celle dont il peut jouir. »  

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.