Accéder au contenu principal
Invité de la mi-journée

Tensions autour du barrage de la Renaissance: «C’est aussi un conflit de fiertés»

Audio 06:43
Le barrage de la Renaissance sur le Nil en Éthiopie, le 26 septembre 2019.
Le barrage de la Renaissance sur le Nil en Éthiopie, le 26 septembre 2019. REUTERS/Tiksa Negeri

Une rencontre ministérielle entre l'Egypte, le Soudan et l'Egypte se tiens ce mercredi à Washington au sujet du barrage sur le Nil bleu, au coeur des tensions entre les trois pays. Le Caire craint que la construction du barrage, commencée en 2012 par l’Éthiopie, entraîne une réduction du débit du fleuve dont l’Egypte dépend à 90% pour son approvisionnement en eau. L’analyse de l’invité de la mi-journée de RFI Alexandre Taithe, chargé de recherche à la Fondation pour la recherche stratégique (FRS). Il est l'auteur de Partager l'eau : les enjeux de demain (Éditions Technip).

Publicité

« L’Égypte, qui a dominé son bassin hydrographique, voit des rapports de puissance s’inverser avec la montée en puissance d’un géant, toujours en devenir, qui est l’Éthiopie. Un géant démographique qui va devenir un géant hydrographique. »

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.