Accéder au contenu principal
Reportage international

30 ans après la chute du Mur, de nombreux Allemands choisissent de vivre à l’Est

Audio 02:30
Une vue du site Charlie, le plus célèbre point de passage frontalier de la guerre froide entre l'Allemagne de l'Est et de l'Ouest, à Berlin le 22 octobre 2019.
Une vue du site Charlie, le plus célèbre point de passage frontalier de la guerre froide entre l'Allemagne de l'Est et de l'Ouest, à Berlin le 22 octobre 2019. Kay Nietfeld/dpa/AFP

30 ans après la chute du mur Berlin, c’est une révolution discrète qui est en cours. Elle ne se joue pas devant la majestueuse porte de Brandebourg, mais un peu plus à l’est. Rostock, Potsdam, Leipzig, Dresde... toutes ces villes de l’ex-RDA enregistrent depuis 2017 un solde migratoire positif. Car pour la première fois depuis la réunification, l’ex-Allemagne de l’Est voit plus d’Allemands s’installer sur ses terres que les quitter.

Publicité

Une situation inédite, car depuis la chute du mur, plus d’un million d’Allemands ont quitté l’Est pour se bâtir un avenir à l’Ouest. Après des décennies de départs de l’Est vers l’Ouest, les flux se sont donc inversés avec en 2017, 4 000 arrivées de plus que de départs, dans les cinq États régionaux qui constituaient autrefois la République démocratique allemande. C’est le reportage à Berlin de notre envoyée spéciale Léa-Lisa Westerhoff.

NewsletterRecevez toute l'actualité internationale directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.