Accéder au contenu principal
Journal d'Haïti et des Amériques

Chili: le président Piñera reconnaît «un recours excessif à la force»

Audio 19:30
Le président chilien Sebastian Piñera, lors de son discours à la nation, le 17 novembre 2019.
Le président chilien Sebastian Piñera, lors de son discours à la nation, le 17 novembre 2019. © CLAUDIO REYES / AFP

Un mois de contestations sociales qui ont fait 22 morts et plus de 2 000 blessés... et le mea culpa du président chilien. Sébastien Piñera reconnaît pour la première fois « un recours excessif à la force », mais aussi «des abus ont été commis et les droits de tous n'ont pas été respectés».

Publicité

Déclaration du chef de l'État dans une allocution télévisée, hier soir, (dimanche 17 novembre 2019) enregistrée au palais présidentiel de La Moneda. Nous verrons aussi dans la revue de presse d'Achim Lippold comment la presse chilienne réagit aux propos du président.

Bolivie : la présidente par intérim, Jeanine Añez, tente d'éteindre la fronde populaire, avec l'annonce de nouvelles élections présidentielles, sans préciser la date.

Pérou : des élections législatives anticipées se préparent. Ces élections ont été convoquées, suite à la dissolution du Congrès par le président péruvien Martin Vizcarra, le 30 septembre 2019. Fin du dépôt des candidatures aujourd’hui, le 18 novembre 2019.

Haïti : l’opposition maintient la pression sur le président Jovenel Moïse. L’opposition a annoncé la reprise des manifestations anti-gouvernementales, écrit l’agence Alterpresse. L’objectif est de « forcer le président Jovenel Moïse à laisser le pouvoir ».

 

 

 

 

 

 

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.