Accéder au contenu principal
Bonjour l'Europe

En Serbie, les révélations d'Aleksandar Obradovic accablent le gouvernement

Audio 04:10
Des armes fabriquées en Serbie, vendues aux Émirats arabes unis, se retrouvent entre les mains des belligérants de la guerre au Yémen.
Des armes fabriquées en Serbie, vendues aux Émirats arabes unis, se retrouvent entre les mains des belligérants de la guerre au Yémen. AFP

Depuis six semaines, un lanceur d’alerte serbe est en résidence surveillée. Aleksandar Obradovic a dénoncé les sombres affaires de l’usine d’armement Krusik, qui vendait à bas prix des armes à l’Arabie saoudite « via » l’entreprise du père du ministre de l’Intérieur… Le régime fait tout pour essayer d’étouffer le scandale.

Publicité

Le scandale a éclaté le 10 octobre dernier, quand l’hebdomadaire d’opposition NIN a révélé que ce lanceur d’alerte était détenu au secret depuis le 18 septembre. Aussitôt, des manifestations ont éclaté dans la ville de Janjevo, à une centaine de kilomètres de Belgrade, dont l’usine d’armement Krusik est le principal employeur. Aleksandar Obradovic est alors sorti de prison, mais il a été immédiatement placé en résidence surveillée. Tandis que le scandale devenant politique, la députée d’opposition Marinika Tepic essayait d’obtenir des explications du gouvernement sur les ventes d’armes. Pour l’opposition, le lanceur d’alerte est d’ailleurs devenu un héros, le « Snowden serbe ».

Des révélations troublantes

Autrefois, les armes produites en Serbie étaient exportées par une entreprise publique, SDPR, mais le marché a été libéralisé après l’arrivée au pouvoir du Parti progressiste serbe. La formation du président Vučić a en effet permis à des intermédiaires privées de se lancer dans ces exportations. Aleksandar Obradovic a révélé que cinq firmes bénéficiaient de conditions ultra-avantageuses, de prix très en-dessous du marché et d’une situation de quasi-monopole. Il apparaît même que l’usine Krusik vend depuis plusieurs années à pertes, ce qui pourrait rapidement mettre en péril cette entreprise de 3 000 employés.

Parmi ces sociétés d’export, la plus importante, GIM, appartient à Branko Stefanovic, le père du ministre de l’Intérieur, un nouveau venu sur le marché des armes, qui a évidemment bénéficié de protections politiques. En fait, la dérégulation du marché des armes, grevant les caisses publiques, a profité à quelques cercles proches du pouvoir. Le lanceur d’alerte n’a révélé aucun secret militaire ou de fabrication. Sur la base de documents comptables publics, il a tenté d’alerter la justice, qui a refusé de l’entendre. Il n’est d’ailleurs aujourd’hui inculpé que de « violation du secret professionnel », mais il reste assigné à résidence dans son petit appartement de Valjevo.

La Serbie, un gros producteur d’armes historique

La fabrication d'armes est l’un des rares secteurs industriels du pays à fonctionner encore. La Serbie, comme du reste la Bosnie-Herzégovine et la Croatie, a hérité de certains marchés où l’ancienne Yougoslavie était très active, comme les pays non-alignés d’Afrique. Les ventes d’armes ont explosé depuis les printemps arabes, suivis des guerres en Libye, en Syrie ou au Yémen. La Serbie produit des armes légères, des armes simples et bon marché, sans grande technologie, mais parfaitement adaptées à ce type de conflits.

Bien sûr, les armes vendues à l’Arabie saoudite ou aux Émirats arabes unis sont utilisées au Yémen ou sont ensuite revendues à toutes les factions belligérantes en Syrie, mais Belgrade peut feindre d’ignorer cette réalité. Par contre, Aleksandar Obradovic a mis à jour les pratiques de népotisme et de corruption qui sont au cœur du régime serbe. En l’arrêtant puis en l’assignant à résidence, le gouvernement de Belgrade a sûrement voulu faire un exemple, pour dissuader tous ceux qui, comme lui, pourraient être tentés de révéler ce genre de pratique.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.