Accéder au contenu principal
Aujourd'hui l'économie, le portrait

Jean-Paul Raillard président de la fédération Envie, à l'origine du Green Friday

Audio 03:55
Jean-Paul Raillard est le président de la Fédération Envie.
Jean-Paul Raillard est le président de la Fédération Envie. envie.org

Ce vendredi 29 novembre est un Black Friday, synonyme de fièvre acheteuse. Chaque année, le quatrième vendredi du mois de novembre c'est le grand rendez-vous des soldes. Une tradition importée des États-Unis qui s'est implantée en France depuis quelques années. Jean-Paul Raillard, président de la fédération Envie, à l'origine du Green Friday pour non «non» à l'hyper-consommation..

Publicité

C'est pour dire non à l'hyper-consommation que Jean-Paul Raillard reconduit pour la seconde année l'opération Green Friday. Avec plusieurs entreprises et associations partenaires, il oppose le Green au Black afin de sensibiliser les français à une consommation plus éthique.

Il dénonce une frénésie d'achat débridée. « Ça m'hérisse même beaucoup les poils. C'est un jour d'hyper-consommation et de consommation qui nous semble non responsable, donc ce que l'on souhaite faire, nous, c'est profiter de ce jour-là  pour sensibiliser les consommateurs à une autre façon d'acheter, il n'est pas question de culpabiliser qui que ce soit dans un acte d'achat mais derrière de dire que c'est un produit qui a une histoire et cette histoire n'est pas forcement vertueuse ».

À lire aussi : « Black Friday »: des voix s’élèvent contre la consommation irresponsable

Qu'est-ce qui a poussé ce va-t-en- guerre contre l’hyper-consommation à s'engager sur cette voie ?

Jean-Paul Raillard est une tête bien faite. Agrégé d'économie et de gestion, il est également diplômé de la prestigieuse ENS, l'Ecole nationale supérieure. Tout en enseignant à l'université, il occupe dès 2001 différents postes au sein de Syndex, cabinet d'expertise dédié aux salariés. En 2011, Syndex devient une Scoop, renforçant ainsi son appartenance à l’économie sociale et solidaire. Un mouvement dont Jean-Paul Raillard est proche tout comme celui de l'économie circulaire qui œuvre pour une consommation plus responsable afin de prolonger la durée de vie des objets.

Et il poursuit son engagement  en intégrant  la fondation Envie

Née il y a 35 ans à Strasbourg, Envie est un réseau d'entreprises de l'économie sociale et solidaire présentes sur tout le territoire. Spécialisée dans le gros électroménager mais aussi dans la réparation et le dépannage, la fédération Envie favorise la réinsertion des personnes éloignées de l'emploi et agit en faveur de l'environnement par le biais de la récupération et du recyclage d'objets. Là encore des valeurs qui font sens.

Engagement à Envie

« Ce qui était génial dans cette idée c'est que d'un côté il y avait des racines sociales, remettre au travail des gens pour un contrat de deux ans maximum en leur faisant acquérir des compétences, mais en même temps c'est de l'économie circulaire. On est en plein dans les préoccupations actuelles, sauf qu'on avait inventé l'idée il y a 35 ans et on est fier de ça. »

En juin 2019 Jean-Paul Raillard est élu président de l'ensemble de la fédération. A ce titre il est également président de l'association Green Friday, initiée au sein de la fondation Envie. Pour lutter contre le Black Friday, la grande messe du consumérisme, les marques partenaires mènent différentes actions. Certains ferment leur site de vente en ligne, d'autres mettent en place des actions pédagogiques pour sensibiliser les Français à une consommation plus durable. Et toutes s'engagent à verser 10% de leur chiffre d'affaire réalisé lors du Green Friday à quatre associations qui travaillent contre l'obsolescence programmée et luttent contre les déchets. Des missions au cœur des préoccupations de Jean-Paul Raillard.

« C'est avant tout de l'humain. En écoutant les témoignages des salariés en insertion on s'aperçoit qu'on fait vraiment œuvre utile pour la planète et pour les gens en insertion aussi. Oui il y a une forme d'altruisme. L’être humain ne se définit pas par la consommation il se définit aussi par sa capacité à s'insérer en société donc c'est travailler et être utile aux autres. Je crois que j'ai toujours chercher à faire ça autour de moi. Je suis un homme heureux. »

La fédération Envie c'est une cinquantaine d'entreprises partenaires qui emploient 3 000 personnes dont 2 400 en contrat d'insertion. Au total plusieurs centaines de milliers de personnes sont passés par la fédération Envie.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.