Accéder au contenu principal
Invité de la mi-journée

Répression en Iran: «Il y a une pression très forte sur les proches des victimes» (Amnesty)

Audio 06:26
La police disperse des manifestants dans les rues de Téhéran lors d'une manifestation contre la hausse du prix du carburant.
La police disperse des manifestants dans les rues de Téhéran lors d'une manifestation contre la hausse du prix du carburant. Nazanin Tabatabaee/WANA

Le bilan des victimes ne cesse de s’alourdir en Iran. Selon un nouveau bilan d’Amnesty International, au moins 208 personnes sont mortes dans la répression du mouvement de contestation qui a vu le jour mi-novembre dans le pays. Les autorités iraniennes, selon qui ce mouvement de contestation est le résultat d'un « complot », avaient réagi au précédent bilan d'Amnesty, le jugeant « exagéré ». Les explications de l’invitée de la mi-journée de RFI Katia Roux, chargée de plaidoyer libertés à Amnesty International .

Publicité

« Il est extrêmement difficile d’obtenir des informations sur ce qu’il se passe aujourd’hui en Iran précisément parce que les autorités font tout pour masquer cette répression brutale et meurtrière. »

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.