Accéder au contenu principal
Fréquence Asie

Climat : en Chine, les centrales à charbon repoussent comme des champignons

Audio 03:41
La nouvelle centrale thermique de Chengzhuangzi. Developpée par la compagnie minière et energétique d’État Shenhua, elle est entrée en activité au mois d’août dernier.
La nouvelle centrale thermique de Chengzhuangzi. Developpée par la compagnie minière et energétique d’État Shenhua, elle est entrée en activité au mois d’août dernier. RFI/Stéphane Lagarde

La Chine s'y était engagée lors de la signature de l’accord de Paris. La deuxième économie du monde devra réduire sa production d’électricité produite à partir du charbon de 40 % dans les dix prochaines années. Elle n’en prend visiblement pas le chemin.

Publicité

Le ralentissement économique a semble-t-il éclipsé les ambitions du pays champion des énergies renouvelables. Selon un rapport de l’ONG Global Energy Monitor, le charbon ferait un retour en force. Plus de 120 megawatts de centrales thermiques au charbon sont actuellement en construction, soit plus que dans le reste du monde. Reportage dans la province du Hebei, dans le nord-est du pays.

 

Objectif climat : pour atteindre les engagements pris lors de l’accord de Paris, la Chine devra diminuer ses capacités de charbon d’environ 350 GW entre 2020 et 2030. Selon Greenpeace et le Global Energy Monitor, cette diminution estimée à plus de 40 % est nécessaire afin de contenir le réchauffement de la planète en dessous des 2°C.

Relance des centrales : le plus grand émetteur de gaz à effet de serre du monde est aussi devenu un champion des énergies renouvelables. Le ralentissement de la croissance économique chinoise au plus bas depuis 30 ans semble avoir relancé la volonté des anciennes régions houillères de s’appuyer sur le charbon pour produire de l’énergie.

Et des mines : selon l’agence Reuters, les régulateurs chinois auraient approuvé 40 nouvelles mines d’une capacité annuelle de près de 200 millions de tonnes au cours des trois premiers mois de 2019, contre 25 millions de tonnes en 2018.

Intense lobbying : Les groupes chinois de l’énergie font campagne pour que les projets mis en pause par le gouvernement central de manière à limiter la surcapacité soit relancé. Le Conseil de l’Électricité de Chine (CCE) recommande un plafond de capacité de production d’énergie au charbon de 1300 GW d’ici à 2030.

Deux centrales par mois : si cet objectif réclamé par l’industrie est maintenu, la Chine pourrait construire deux grandes centrales à charbon par mois au cours des 12 prochaines années. Selon le rapport, la Chine a ajouté 42,9 GW de capacité nette de production d’électricité à partir du charbon entre janvier 2018 et juin 2019, tandis que le reste du monde les réduisaient de 8,1 GW. 

Charbon chinois en Afrique et en Asie : cette proposition des groupes industriels chinois d’augmenter son parc de charbon intervient alors que 31 pays ont proposé de supprimer progressivement le charbon d’ici à 2030. Or les financements chinois ont aussi un impact hors des frontières chinois puisqu’ils sont aujourd’hui à l’origine de plus de la moitié de la capacité de production mondiale d’énergie au charbon en développement dans des pays tels que l’Afrique du Sud, le Kenya, le Pakistan et le Bangladesh.

Route de la soie durable : en 2021, la Chine adoptera son 14e plan quinquennal qui fournira la feuille de route des priorités politiques et économiques de Pékin jusqu’en 2025. Officiellement, la Chine reste sur un objectif de développement des énergies vertes notamment dans ses projets autour des nouvelles routes de la soie.

Charbon « propre » : selon les médias officiels, cinq fournisseurs d’électricité chinois devront réduire leur capacité de production d’un quart à un tiers dans les provinces houillères du Qinghai, du Gansu, du Shaanxi, ainsi que dans les régions autonomes du Xinjiang et du Ningxia. Ce projet pilote lancé par la commission de supervision du Conseil d’État chinois sur une période de trois ans devrait être étendu à d’autres acteurs et territoires. Un projet qui semble contradictoire avec les chiffres du développement des nouvelles centrales et d’extension du parc minier.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.