Accéder au contenu principal
Débat du jour

La Russie est-elle le bouc-émissaire idéal de la lutte antidopage?

Audio 19:30
Au siège du Comité olympique russe.
Au siège du Comité olympique russe. © REUTERS/Maxim Shemetov/File Photo

La Russie sera privée de Jeux olympiques pendant les quatre prochaines années ainsi que la Coupe du monde 2022 au Qatar. C'est ce qu'a décidé l'Agence mondiale antidopage réunie à Lausanne aujourd'hui. L'AMA sanctionne la falsification massive de données issues de contrôle antidopage. Concrètement, des sportifs russes pourront participer aux jeux, à condition qu'ils fassent la preuve qu'ils ne sont pas concernés, mais ni le drapeau, ni l'hymne russe n'auront droit de cité. Ce n'est pas la première fois que la Russie est sanctionnée et aucun autre pays n'est mis en cause aussi directement. La Russie est-elle le bouc-émissaire idéal de la lutte antidopage ? C'est la question du jour.

Publicité

Pour en débattre :
- Mathieu Teoran
, secrétaire général de l’Agence française de lutte contre le dopage (AFLD)
- Thierry Vildary, journaliste investigation du Service des Sports de France Télévisions.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.