Accéder au contenu principal
Débat du jour

Prix Nobel de la paix: les icônes sont-elles destinées à chuter?

Audio 16:00
Le Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, lors de la remise de son prix Nobel de la paix, le 10 décembre 2019.
Le Premier ministre éthiopien, Abiy Ahmed, lors de la remise de son prix Nobel de la paix, le 10 décembre 2019. © NTB Scanpix/Hakon Mosvold Larsen via REUTERS

C'est l'un de ces télescopages que l'actualité réserve parfois. Le Premier ministre éthiopien a reçu aujourd'hui (10 décembre 2019) officiellement son prix Nobel de la Paix à Oslo. Pendant ce temps, la prix Nobel de la Paix 1991 et cheffe de facto du gouvernement Birman, Aung San Suu Kyi, était à La Haye pour entendre l'appel de la Gambie, au nom du monde musulman, à faire «cesser le génocide» contre la minorité Rohingya. Une pétition pour faire retirer son prix à la Dame de Rangoon a recueilli des centaines de milliers de signatures. Son prix Nobel de la Paix n'est pas le seul qui suscite de la déception ou des doutes. Les icônes sont-elles destinées à chuter ? C'est la question du jour.

Publicité

Pour en débattre :
- Catherine Gaudard, directrice du pôle Action à Amnesty International
- Edith Boulanger, porte-parole du Mouvement de la Paix.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.