Accéder au contenu principal
Décryptage

Quelle marge de manœuvre politique et économique pour le nouveau président argentin?

Audio 19:30
Alberto Fernandez, vainqueur au premier tour de l'élection présidentielle argentine célèbre sa victoire avec Cristina Krichner, le 27 octobre 2019.
Alberto Fernandez, vainqueur au premier tour de l'élection présidentielle argentine célèbre sa victoire avec Cristina Krichner, le 27 octobre 2019. REUTERS/Agustin Marcarian

Le pouvoir a officiellement changé de main aujourd’hui en Argentine : Alberto Fernández a prêté serment.

Publicité

Le nouveau président a promis de reconstruire une Argentine égalitaire et solidaire, mais il prend la tête d’un pays en plein naufrage économique. Et au niveau politique, il lui sera peut-être difficile de maintenir la large coalition du mouvement péroniste qui l’a menée à la présidence. Quelle marge de manœuvre pour Alberto Fernández ?

Avec :

  • Humberto Cucchetti, chercheur au CONICET, résident de l’Institut d’Études avancées de Paris. Auteur de Servir Perón (Presses Universitaires de Rennes 2013) et contributeur du Dictionnaire du Populisme (éditions du Cerf 2019).
  • Maricel Rodriguez Blanco, docteure en Sociologie de l’EHESS et chercheure associée au centre CESPRA-EHESS.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.