Accéder au contenu principal
Accents d'Europe

Jour de vote déterminant au Royaume-Uni

Audio 19:30
Le 12 décembre 2019, un couple s'apprête à voter lors des élections générales anticipées dans un garage reconverti en bureau de vote, à Londres.
Le 12 décembre 2019, un couple s'apprête à voter lors des élections générales anticipées dans un garage reconverti en bureau de vote, à Londres. REUTERS/Hannah McKay

Brexit or not Brexit ? Les élections législatives de ce jeudi 12 décembre 2019 au Royaume-Uni sont déterminantes pour l’avenir du pays. Le leader du parti conservateur Boris Johnson a promis une sortie de l'Union européenne, d'ici le 31 janvier, si son camp obtient la majorité, et s'il est maintenu à son poste de Premier ministre. Trois ans après la victoire du «Leave» au référendum, la saga Brexit n'en finit plus.Marie Billon a tendu son micro à plusieurs électeurs à la sortie des isoloirs et notamment à cette supportrice de Boris Johnson.

Publicité

En Irlande du Nord, « y’a pas que le Brexit dans la vie »
On vote également en Irlande du Nord pour ce scrutin. Cette petite province du Royaume-Uni ne représente que 18 des 650 sièges de Westminster, mais ce sont des votes cruciaux qui ont pour l'instant bloqué toute majorité.
Pour les Nord-Irlandais, ce qui se joue ce jeudi (12 décembre) va au-delà du Brexit. Il s’agit aussi de politique intérieure car les institutions nord-irlandaises sont paralysées. Reportage et explications d'Émeline Vin.

Des maires d’Europe centrale s’unissent contre leurs gouvernements
Quel est le point commun entre Boris Johnson, Jacques Chirac et Recep Tayyip Erdogan ? Ils ont tous été maires avant de diriger leurs pays. C'est justement à cette fonction de premier édile que nous nous intéressons aujourd'hui.
En République Tchèque, le maire de Prague n’est pas sur la même ligne que le gouvernement du pays. Ses prises de position, notamment concernant la politique internationale l’ont récemment amené à se rapprocher des maires des capitales voisines que sont Bratislava, Budapest et Varsovie. Un pacte sera même signé le lundi 16 décembre 2019 avec pour objectif de faire face à leurs gouvernements respectifs. Précisions d’Alexis Rosenzweig.

En Pologne, le gouvernement coupe les vivres aux maires d’opposition
Au sein de ce petit Vichégrad. Le maire de Varsovie qui vit lui aussi un calvaire.
En Pologne, les relations entre les grandes villes et le gouvernement central sont de plus en plus tendues. Les ultra-conservateurs au pouvoir votent leurs réformes très coûteuses et ils transfèrent la responsabilité de leurs mises en place aux grandes villes... sans donner l'argent qui va avec.
Cela ressemble à une vengeance politique, ces grandes villes sont pour l’essentiel dirigées par l’opposition. Résultat : Varsovie, Cracovie ou Poznan sont en difficulté financière et doivent renoncer à certains projets. Thomas Giraudeau.

En France, ces maires qui se sentent abandonnés
En France, les élections municipales se tiendront dans trois mois. Les Français sont appelés à renouveler leurs 34 700 conseils municipaux. Avant cette élection, un phénomène inédit est observé : plus d'1/4 des maires ne se représenteraient pas en mars 2020, selon une enquête du Centre de recherches politiques de Sciences Po. Ils font face à trop de responsabilités et, en même temps, à un pouvoir de décision qui leur échappe de plus en plus. Nos maires français sont-ils les seuls dans cette situation en Europe ? C’est ce que nous allons voir avec Daniel Vigneron, du site myeurop.info.

André Laignel, maire socialiste d'Issoudun dans le centre de la France, également vice-président de l'Assemblée des maires de France, connaît bien ce ras-le-bol. Nous l'avons rencontré lors d'un reportage. Il nous parle de la fonction de maire en ruralité, devenue de plus en plus difficile avec la disparition des services publics.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.