Accéder au contenu principal
En sol majeur

Théophile Kouamouo, journaliste: le prix de l'indépendance

Audio 48:30
Théophile Kouamouo.
Théophile Kouamouo. © Élie Bonneton/Le Média

Théophile Kouamouo est un des derniers grands journalistes francophones du XXème siècle, et un des premiers du XXIème. C’est pas moi qui le dis, mais son éditeur Gri-gri éditions, fier d’avoir publié, il y a quelques années, J’accuse Ouattara présenté comme un acte d’accusation citoyen. Kouamouo, c’est une histoire qui se brûle les ailes...

Publicité

L’histoire d’un Africain (Camerounais) pétri de culture française, diplômé de l’École supérieure de journalisme de Lille, correspondant pour le journal Le Monde à Abidjan au moment de la crise post-électorale et voilà que... patatras. Ses articles corrigés par Paris aboutissent à une démission, à une indignation et à une exclusion. Devenu journaliste indépendant spécialiste de l’Afrique, il relève le gant, relève les manches (entre sang et larmes), et dans un autre livre qui va nous faire des choux gras (La France que je combats), Kouamouo s’adresse aux citoyens français, expliquant (je le cite) : «Lorsque le journaliste que je suis a pris conscience de la pieuvre françafricaine pour laquelle les indépendances n’ont jamais eu lieu, pour laquelle aussi les nations africaines sont des chiffons de papier, il a renié la seule nation dont il est citoyen».

Les choix musicaux de Théophile Kouamouo

Mc SolaarGangster moderne

Tétélé/Essingan Les Têtes Brûlées

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.