Accéder au contenu principal
Fréquence Asie

Birmanie/CIJ: Aung San Suu Kyi nie tout acte de génocide contre les Rohingyas

Audio 03:36
Aung San Suu Kyi devant la Cour pénale internationale à La Haye aux Pays-Bas, le 10 décembre 2019.
Aung San Suu Kyi devant la Cour pénale internationale à La Haye aux Pays-Bas, le 10 décembre 2019. REUTERS/Yves Herman

Cette semaine, la prix Nobel de la paix birmane Aung San Suu Kyi a mené une délégation auprès de la Cour internationale de justice à La Haye, la plus haute juridiction de l’ONU, pour se défendre contre les accusations de génocide à l’encontre de la minorité musulmane des Rohingyas dans l’ouest du pays.

Publicité

C’est la Gambie, mandatée par 57 États membres de l’Organisation de la coopération islamique qui a entamé cette action judiciaire pour « actes de génocide », ce que l’ancienne icône birmane a réfuté au cours des deux jours d’audience. La Dame de Rangoon a évité de froisser les militaires birmans, car l’enjeu pour elle et la Ligue nationale démocratique est de remporter les élections de 2020. Une position qui n’est pas étonnante selon Olivier Guillard spécialiste de la Birmanie, il est chercheur au CERIAS à l’Université du Québec à Montréal, et directeur de l’information chez Gardaworld.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.