Accéder au contenu principal
Invité de la mi-journée

«Financièrement, Boeing est extrêmement fragilisé par l’arrêt de la production du 737 MAX»

Audio 07:08
Boeing 737 MAX cloués au sol sur un parking à Seattle, le 27 juin 2019.
Boeing 737 MAX cloués au sol sur un parking à Seattle, le 27 juin 2019. STEPHEN BRASHEAR / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

L’avionneur américain Boeing a décidé d’interrompre à partir du mois de janvier la production du 737 MAX à l’origine de deux catastrophes aériennes survenus à cinq mois d’intervalle. L’entreprise spéculait sur une autorisation de remise en service de l’avion qui semble ne pas devoir intervenir au plus tôt avant février. Cette pause va peser à la fois sur l’entreprise et sur ses sous-traitants, mais va également affecter l’économie américaine. Pour en parler, Yann Cochennec, rédacteur en chef de l'hebdomadaire Air et Cosmos et spécialiste de l'aviation civile.

Publicité

« Boeing, avant les accidents, était censé produire plus de 737 MAX à partir du mois de juin. Sur 2019, il est clair que la perte sur leur chiffre d’affaires est largement supérieure à 16 milliards de dollars. Et l’arrêt de la production sur 2020 est une fonte supplémentaire. »

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.