Accéder au contenu principal
Invité de la mi-journée

Loi sur la citoyenneté en Inde: «Le pouvoir ne s’attendait certainement pas à une mobilisation si forte»

Audio 06:00
Le Premier ministre indien Narendra Modi (ici au sommet de l'Asean à Bangkok le 4 novembre 2019).
Le Premier ministre indien Narendra Modi (ici au sommet de l'Asean à Bangkok le 4 novembre 2019). REUTERS/Chalinee Thirasupa

Des manifestations contre une loi sur la citoyenneté jugée discriminatoire envers les musulmans se sont déroulées hier à travers toute l'Inde, où de nouveaux heurts avec la police ont eu lieu notamment à New Delhi. Le texte facilite l'attribution de la citoyenneté indienne aux réfugiés d'Afghanistan, du Bangladesh et du Pakistan, mais à la condition qu'ils ne soient pas musulmans. Le décryptage de la journaliste à Courrier International Ingrid Therwath, spécialiste de l’Inde et enseignante à Sciences Po.

Publicité

« Depuis sa réélection en mai dernier, pour un second mandat de cinq ans, Narendra Modi a décidé de frapper très fort contre les musulmans indiens et ceux de la région. »

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.