Accéder au contenu principal
Reportage international

Turquie: retour des procès pour insulte à la nation

Audio 02:32
Des femmes entonnent un chant chilien devenu mondial, dénonçant les violences faîtes aux femmes lors d'une manifestation à Istanbul le 15 décembre 2019.
Des femmes entonnent un chant chilien devenu mondial, dénonçant les violences faîtes aux femmes lors d'une manifestation à Istanbul le 15 décembre 2019. REUTERS/Kemal Aslan

« Insulte à la nation. » Dans la Turquie du président Recep Tayyip Erdogan, cette accusation peut mener en prison. Ces trois dernières années, le pouvoir politique et la justice usent et abusent d’un article du code pénal qui était tombé en désuétude, l’article 301.

Publicité

« L’insulte à la nation turque » sert à faire taire les opposants. Cette sanction illustre également le retour d’un nationalisme exacerbé dans un pays toujours candidat à l’Union européenne.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.