Accéder au contenu principal
En sol majeur

Anna Karina (Rediffusion)

Audio 48:30
Anna Karina
Anna Karina © Valérie Archeno

Pour commencer, j’ai presque envie de vous poser une question qui n’en est plus une : à votre avis, que serait devenue la petite Danoise Anne Karine Bayer sans Paris ?

Publicité

Sans doute pas Anna Karina. Et évidemment pas l’égérie d’une nouvelle vague de cinéastes à la Godard, Rohmer, Rivette, Truffaut. Il est clair que cette demoiselle née au pays d’Andersen avait une sacrée ligne de chance, qu’est-ce que t’en penses ?...
C’est fou, c’est Pierrot le fou qui s’en est mêlé de sa ligne de chance. Ça, c’est pour Godard, sans parler du regard de Visconti, Deville ou Fassbinder qui s’est posé sur ce visage et ce nom devenu mythique. Aujourd’hui qu’Anna Karina vient de tirer sa révérence, nous rediffusons l’entretien qu’elle nous avait accordé sous son grand chapeau de paille en 2011.
Comédienne, chanteuse et réalisatrice, elle rajoutait à ce moment-là une corde à son arc, une corde vocale de conteuse venant d’adapter chez Formulette production Le vilain petit canard de qui vous savez...

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.