Accéder au contenu principal
Invité France

Transfert de la Miviludes au Ministère de l’Intérieur: on a baissé la garde sur le phénomène sectaire

Audio 06:37
Logo de la Miviludes
Logo de la Miviludes

Il n'y a pas que les couverts en plastique qui disparaissent en France en ce 1er janvier : la Miviludes (Mission interministérielle de Vigilance et de lutte contre les dérives sectaires) est morte, en tout cas sous la forme qu'on lui connaissait.

Publicité

C'est un outil qui avait pourtant fait ses preuves, et qui va être noyé dans un service du ministère de l'Intérieur. « Il y avait des référents dans toutes les préfectures de France, dans tous les parquets généraux, dans toutes les directions de protection judicaire de la jeunesse,… et tout ce maillage territorial en liaison avec les associations va s’amoindrir fortement puisque cette mission n’aura plus l’autorité qu’elle avait jusqu’à présent. » Georges Fenech, ancien magistrat et ancien député LR, avait dirigé la Miviludes entre 2008 et 2012.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.