Accéder au contenu principal
Décryptage

Jusqu’où peut aller la surenchère entre l’Iran et les États-Unis?

Audio 19:30
Aux cris de «Mort à l'Amérique», une marée humaine en deuil a rendu un vibrant hommage à Téhéran au général Qassem Soleimani, commandant le plus populaire d'Iran, appelant à le venger après son assassinat dans un raid américain le 3 janvier 2020 à Bagdad.
Aux cris de «Mort à l'Amérique», une marée humaine en deuil a rendu un vibrant hommage à Téhéran au général Qassem Soleimani, commandant le plus populaire d'Iran, appelant à le venger après son assassinat dans un raid américain le 3 janvier 2020 à Bagdad. © Atta KENARE / AFP

Une foule immense à Téhéran appelant à la vengeance contre les États-Unis, des réunions diplomatiques d’urgence à l’OTAN ou en Europe, un accord sur le nucléaire iranien qui ne tient plus qu’à un fil et des menaces toujours, à Téhéran comme à Washington…

Publicité

L’assassinat vendredi (3 janvier 2020) du général Qassem Soleimani n’en finit pas de bousculer une situation déjà chaotique et des relations extrêmement tendues entre les États-Unis et l’Iran. Qassem Soleimani, l’un des plus hauts responsables iraniens, a été tué par un drone américain vendredi dernier (3 janvier) à Bagdad en Irak. Depuis, la Communauté internationale attend, avec appréhension, la prochaine étape, tout en appelant timidement à la retenue. Jusqu’où peut aller la surenchère, jusqu’où le conflit qui oppose l’Iran et les États-Unis ?

Invités :
- Annick Cizel, enseignante-chercheuse à l’Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3, spécialiste de la politique étrangère des États-Unis
- Thierry Coville, chercheur à l'Iris, spécialiste de l’Iran.

NewsletterAvec la Newsletter Quotidienne, retrouvez les infos à la une directement dans votre boite mail

Page non trouvée

Le contenu auquel vous tentez d'accéder n'existe pas ou n'est plus disponible.